Le sel et le sodium

 

Le sodium est un élément minéral souvent appelé sel.
Sel et sodium, ça n'est pas la même chose.
Le sel de table, de cuisine est du chlorure de sodium. Mais, dans les aliments, il y a d'une part le sodium, d'autre part le chlore. Il en est de même dans le corps.
1 g de sel est composé de 400 mg de sodium et de 600 mg de chlore.
2,5 g de sel apportent 1 g de sodium.

A quoi sert le sodium ?

A équilibrer toute l'eau du corps.
Avec le potassium, il gouverne :
toute la répartition de l'eau corporelle,
tous les mouvements d'eau dans l'organisme,
tous les échanges entre l'eau intra-cellulaire (où se trouve le potassium) et l'eau extra-cellulaire.

Combien par jour ?

3 à 5 g de sel : chlorure de sodium.
Les besoins de l'organisme sont toujours exprimés en sel.
Ils sont largement couverts par l'alimentation et même au-delà. Celle-ci en apporte habituellement aux alentours de 12 à 15 g. Ce qui peut poser des problèmes.

Où se trouve le sodium ?

Non seulement dans le sel de cuisine et de table, mais dans tous les produits salés que nous consommons.
Certains produits de la mer le sont naturellement : algues, coquillages, crustacés.
La plupart des produits le sont lors de leur fabrication : beurre salé, biscottes, biscuits, pains, pâtisseries, confiseries, tous les condiments, les conserves et sauces prêtes à l'emploi, les fromages, les charcuteries, les potages et purées instantanés, la choucroute, les œufs de poisson, les olives, les viandes et poissons fumés.
Certaines eaux minérales sont naturellement salées.

Quand risque-t-on d'en manquer ?

Rarement lors d'un déficit alimentaire.
On peut en manquer :
à la suite d'une transpiration excessive,
après des diarrhées ou des vomissements,
et surtout lorsqu'on avale inconsidérément des diurétiques pour maigrir ou lors d'un traitement médical mal conduit.

Conséquences ?

Fatigue, peau sèche, crampes, dégoût de la nourriture, palpitations, hypotension, malaises.

L'excès de sel est-il dangereux ?

Il favorise l'hypertension artérielle chez les personnes prédisposées. Une alimentation trop salée augmente aussi les risques d'ulcère de l'estomac.

 

Quand faut-il faire un régime sans sel ?

Jamais pour maigrir. On perd de l'eau, pas de la graisse.

Uniquement sur prescription médicale.
Les régimes sans sel stricts qui éliminent non seulement le sel de table mais tous les produits salés industriellement sont indiqués en cas de certaines maladies cardiaques ou rénales.

Mais on a quand même intérêt à ne pas manger trop salé, à ne pas resaler systématiquement quand on est à table, avant d'avoir goûté ce qu'on a dans son assiette.

Le sel fait-il grossir ?

NON puisque son métabolisme est lié à celui de l'eau et pas à celui des graisses.
Mais le sel est un excitant de l'appétit. On a d'ailleurs un appétit spécifique pour lui. Quand ça n'est pas salé, c'est moins bon, donc on mange moins. On se gave volontiers de petits biscuits apéritifs parce qu'ils sont archi-salés. Les frites ne sont pas bonnes si elles ne sont pas salées.

Supprimer le sel quand on veut perdre du poids ne fait pas maigrir.

Mettre moins de sel est bénéfique pour la santé.


<< page précédente

page suivante >>

Aluminium | Calcium | Magnésium | Minéraux | Sélénium |
Zinc
| Phosphore | Potassium | Fer | Fluor |
Stratégie anti-sel | Produits salés

 

Alcool | Eau | Fibres | Gras et cholestérol | Minéraux et oligo-éléments | Nitrates | Oxydation et anti-oxydants | Protéines | Sucre et glucides | Vitamines